C'est une personne que tout le monde connait au VVT. Discrète, elle fait pourtant un travail colossal pour le club. Et pour cause, c'est grâce à elle que nous sommes vêtus de nos magnifiques tenues roses. Rencontre avec Sandrine Persoud.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Sandrine Persoud, 46 ans, 3 enfants, 1 mari et … 4 tortues.

  • Depuis combien de temps pratiques-tu le triathlon et comment es-tu arrivée au VVT ?

J’ai débuté le triathlon en 2013, un an après avoir inscrit mon fils Victor au club. Avec au compteur 0 km en vélo de route et 10 m en crawl respiration 1 temps (précision pour Jean-Marc) ….

  • Tu es l’une des personnes les plus connues du club, et pour cause, c’est toi qui gère les commandes, nouveautés et autres, concernant les vêtements club. Tu peux nous expliquer en quoi consiste le poste de responsable vêtements club.

Une des plus connues ? Ah bon … ce qui est sûr c’est que j’ai l’impression de connaitre tout le monde…. Alors le job consiste à faire en sorte que chaque licencié puisse porter les couleurs du club à l’entrainement et en compétition, cela englobe donc des tenues de course à pied, de vélo et les trifonctions. Cela représente 18 références et 3 fournisseurs avec chacun des conditions spécifiques de commandes. Avec Christine, notre présidente, nous essayons de proposer des nouveautés chaque année. Les idées et le budget sont ensuite validés par le Comité Directeur.

  •  Comment as-tu atterri à ce poste et depuis combien de temps ?

Je fais partie du Comité Directeur depuis 2013 et je suis en charge des « tenues » depuis 2014. Pourquoi les « tenues » ?  Tout simplement parce que le poste se libérait, que le stockage à la maison était possible (voir photo et il n’y a pas tout) et enfin, que la « livraison » ne serait pas un souci car je viens régulièrement aux entrainements piscine.

  •  Parallèlement, tu pratiques le triathlon en compétition, quelles sont les courses que tu prévois de faire cette année ?

Je ne me fixe pas d’objectif sauf celui de progresser. Il y aura donc Bourg en Bresse en « M », après on verra…. En fait, cette année, mon objectif c’est de progresser en vélo (j’en profite pour remercier la Team Roche).

  •  Comment vois-tu ta pratique du triathlon ?

Je suis venue au triathlon pour permettre à mes genoux de continuer à faire du sport régulièrement.  Ils me remercient d’ailleurs tous les jours. Maintenant, ce sont les épaules et le dos qui protestent…

  •  Qu’est-ce que tu penses du club de Vaulx-en Vélin ?

Je m’y sens bien.  Il y a une ambiance et un état d’esprit qui me correspondent.  Il y a des discrets et des fortes personnalités, des vrais bons et des débutants, des jeunes et des moins jeunes, des nouveaux et des anciens… et personne ne se prend la tête. Cà rendrait presque agréable la séance de natation du lundi soir 20h (respiration en 3 TEMPS Sandrine !).

  •  Si tu devais dire quelques choses à une personne qui hésite à se mettre au triathlon, qu’est-ce que ça serait ?   

Une personne hésitante et motivée ou hésitante et pas motivée ? Parce que sans motivation, le triathlon c’est compliqué….

  • Le mot de la fin …

Chère Anais, si tu me laisses encore quelques lignes, je voudrais :

- Citer 2 personnes du Comité Directeur qu’on ne voit jamais mais qui sont des éléments essentiels de notre club : Catherine Grossetête (notre secrétaire) et Fred Gallego (notre Grand Argentier).

- Remercier nos coachs piscine et course à pied sans qui tout serait plus facile d’Octobre à Avril mais nettement plus difficile de Mai à Septembre... donc merci à vous.

- Rappeler que le week-end des 18/19 septembre, nous sommes tous à Miribel Jonage pour notre triathlon de Vaulx-en Vélin : Fella, tu peux compter sur NOUS !

 - Enfin, souhaiter une « Longue et heureuse vie à notre club ». Je lèverai bien mon verre, mais comme je ne bois pas, je vais laisser cela à nos spécialistes….